Pole emploi

Les démarches, aides et conseils pour vous aider à trouver un emploi

Le Pôle Emploi est un organisme public, plus précisément un établissement à caractère administratif créé le 19 décembre 2008. Il a pour but de faciliter les recherches d’emploi tout en relançant les partenariats entre les recruteurs et les chercheurs d’emploi. Ainsi, le Pôle Emploi est considéré comme la fusion entre l’Assedic et l’ANPE. Prévu par le Code du travail, cette institution publique à caractère morale est a pour mission principale de faciliter les recherches d’emploi des demandeurs.

Zoom sur le Pôle Emploi

Même si le Pôle Emploi est destiné aux employeurs et aux chercheurs d’emploi, il se focalise sur ces derniers en apportant le maximum de contribution tout en jouant l’intermédiaire entre plusieurs organismes. Ainsi, plusieurs missions sont à la charge des employés du Pôle Emploi, dans le seul but d’améliorer les conditions de vie, mais aussi de pouvoir assurer une relation professionnelle entre tous les intervenants. En premier lieu, c’est un organe chargé des contrôles en matière de recherche d’emploi en diffusant les annonces des employeurs pour les intéressés. Puisque c’est un organisme étatique, ses fonctions variées dont de verser des allocations à tous les demandeurs d’emploi, à condition qu’ils soient indemnisés. En plus de cela, ils accompagnent tous les demandeurs d’emploi jusqu’à ce que ces derniers soient placés. Afin d’accélérer le processus, il se met en avant des entreprises pour prospecter le marché du travail, que même les métiers improbables, mais légaux s’y trouvent. Même les chômeurs ont des objectifs durables dans la vie, ce qui fait que Pôle Emploi les accompagne pour les reprises de travail ou dans les créations d’entreprise. Les recruteurs ne sont pas en reste, car cet organisme aide les recruteurs à trouver des personnes adéquates à leurs besoins en matière de compétence et de personnalité.

Les champs d’action de Pôle Emploi

Pôle Emploi agit dans plusieurs domaines reliés aux emplois. En plus des aides aux sans-emplois, il agit principalement dans différents services dont de favoriser les demandes d’emploi dans l’instauration de numéro court afin qu’ils puissent se mettre à jour sur leurs situations. De même, ce procédé permet aux employeurs de trouver facilement des employés via une mise en relation. Ensuite, il y a l’EID qui permet d’optimiser un entretien afin de comprendre les besoins primordiaux de chaque intervenant, particulièrement les demandeurs d’emploi pour mieux anticiper leurs soucis dans le but de traiter les priorités. Pour les entrepreneurs, un service leur est dédié afin de trouver des employés dans de plus bref délai, répondant à leurs attentes en matière de recrutement pour trouver de collaborateurs compétents et expérimentés. Le service de pole emploi est élargi, car en plus d’assister les recherches d’emploi, l’organisme aide aussi ceux qui sont sans emploi et veulent créer sa propre entreprise que ce soit en auto entrepreneur ou en PME. Sans oublier les vérifications, que ce soit au niveau des entrepreneures, mais surtout la situation des demandeurs d’emploi face au marché du travail, le contrôle en vue des indemnisations ou pas, mais aussi dans toutes les recherches afin de faciliter toutes les démarches y afférentes. Pour faciliter ses tâches, Pôle Emploi délègue ses attributions à des organismes de contrôle privé dans le but d’apporter plus de détails dans la surveillance des sans emploi afin de mieux les indemniser.

Les démarches et aides de Pôle Emploi

Comme tout organisme public, il y a des démarches qu’il faut comprendre et respecter chez Pôle Emploi afin de pouvoir aider tous les intervenants. Pour cela, plusieurs règles ont été établies pour que tout le monde puise y trouver son compte, tout en apportant des contributions dans les démarches administratives, que ce soit du côté des recruteurs ou des demandeurs d’emploi. Afin de pouvoir bénéficier de tous les avantages de cet organisme public, il est en premier lieu de s’inscrire en suivant les démarches y afférentes. Pour cela, il faut remplir une fiche en répondant aux questions concernant sa situation actuelle, dont le fait d’avoir plus ou moins de 16 ans, avoir un emploi à temps plein ou pas, en préavis payé ou en CSP, en arrêt maladie, en congé de maternité, ou congé maladie. De même pour ceux qui sont en contrat aidé, bénéficiaire ou non de contrat chômage, et surtout sa nationalité, à préciser si c’est en dehors de la France. C’est après avoir fourni ces informations que vous pouvez remplir votre profil que vous aurez les renseignements nécessaires concernant votre situation. Pour ceux qui sont concernés par la radiation, il existe plusieurs recours chez Pôle Emploi afin de réactualiser sa situation. La radiation est souvent relative aux chômeurs quine remplissent pas les obligations imposées dont d’avoir des initiatives, mais aussi de prendre en considération les offres proposées par Pôle Emploi ; d’où de remplir le PPAE qui nécessite une recherche régulière d’emploi. La radiation prend effet à défaut de justificatifs des candidatures, des avis des employeurs avec des réponses précises, ainsi que toutes pièces justificatives prouvant la bonne foi dans la recherche d’emploi. De ce fait, vous devez répondre à tout prix à toutes les convocations de Pôle Emploi comme les réunions d’information et les entretiens, mais aussi aux actualisations mensuelles de vos situations. À défaut de respecter ces dispositifs, les sanctions relatives à la radiation peuvent tomber, voire plus grave, pour les demandeurs d’emploi de mauvaise foi. Ainsi, la radiation touche principalement à ceux qui sont incapables de justifier leurs recherches d’emploi, mais aussi à défaut d’accomplissement de renouvellement des demandes d’emploi mensuel. Il est à noter que les fausses déclarations sur les listes de demandeurs d’emploi sont punies de 30000 euros d’amende en plus de la radiation. En plus de cela, plusieurs dispositifs non respectés peuvent être sujettes à la radiation dont le refus d’offre d’emploi deux fois consécutives, de même tous refus d'actualiser ou d’élaborer vos PPAE. Plusieurs refus sont sujets à la radiation dont ceux concernant les convocations, des visites médicales d’aptitude, refus de contrat de professionnalisation et d’aptitude, refus de contrat aidé et contrat d’insertion. La radiation est assujettie de la suspension de suppression et suspension des allocations chômage.
En ce qui concerne l'actualisation, elle est obligatoire pour tous les demandeurs d'emploi afin de mettre à jour leurs situations. Pour faciliter les choses, Pôle Emploi met en ligne des dispositifs permettant aux demandeurs d'emploi de s'identifier, de consulter et mettre à jour leurs dossiers en ligne. La déclaration des activités mensuelles avec le nombre d'heures, ainsi que la rémunération brute doit être parvenu chez Pôle Emploi tous les mois. Pour cela, il faut s'adresser aux agences régionales près de son domicile avec les pièces justificatives nécessaires. Pour ceux qui font la déclaration en ligne, il faut à tout prix éviter les arnaques en ne s'inscrivant que sur le site de Pôle Emploi et d'écarter toutes redirections douteuses. C'est après avoir rempli ces formalités que les bénéficiaires d'allocations chômages peuvent consulter le calendrier de paiement, que ce soit en ligne via le site de Pôle Emploi ou par téléphone en appelant le 3949.

Du côté des employeurs, ils doivent fournir une attestation Assedic lorsqu'ils renvoient un ou plusieurs employés en remplissant un formulaire disponible en ligne. Pour ce faire, l'employeur doit se connecter avec son compte sur le site de Pôle Emploi, de remplir un formulaire tout en renseignant ses obligations comme l'URSSAF, et toutes les autres justificatifs. En ce qui concerne l'employé, il doit remettra sa demande chez Pôle Emploi au risque d'avoir une amende de 1500 euros en cas de refus. De ce fait, l'employeur a l'obligation de remettre à son employé une attestation Assedic à la fin de son contrat.

Comment trouver un emploi chez Pôle Emploi ?

Pour faciliter toutes demandes d'emploi, l'inscription à Pôle Emploi est obligatoire. Pour gagner du temps, mais aussi de pouvoir accéder à tous les services en ligne, il est fortement conseillé de s'inscrire sur le site. Ainsi, dans la recherche d'emploi, le demandeur peut créer son CV et le diffuser afin que tous les employeurs potentiels le découvrent. Le plus rapide, c'est de chercher les offres et postulez immédiatement sur un emploi en adéquation avec ses expériences et savoir-faire. Afin de faciliter les recherches, les demandeurs d'emploi peuvent créer des abonnements aux offres, d'accéder aux contrats d'alternance, mais aussi d'avoir un rendez-vous avec un conseiller.

Pour ceux qui sont déjà inscrits sur Pôle Emploi, ils auront un espace personnel pour signaler une absence ou changement de situation, consulter ses paiements ou ses dossiers, d'imprimer les attestations, mais aussi d'accéder à un outil pour estimer le montant des allocations en cas de reprise d'activité. En général, l'espace personnel permet à s'actualiser, mais aussi de s'inscrire et prendre des rendez-vous, de consulter les droits et obligations, sans oublier les démarches, et d'estimer le montant des allocations.

Pour faciliter les recherches d'emploi, tout en permettant aux demandeurs de trouver un emploi adéquat, Pôle Emploi met à leur disposition des conseils utiles. En premier lieu, les fiches métiers permettant aux demandeurs de trouver un emploi selon ses compétences, domaine professionnel, thème ou Code ROME via la rubrique de recherche. Non seulement Pôle Emploi aide à trouver des métiers, mais assure aussi des aides financières pour que les demandeurs puissent trouver de l'emploi dans le plus bref délai. Pour cela, il met en œuvre plusieurs programmes comme POE I, la formation préalable au recrutement, l'aide individuelle à la formation, ainsi qu'au Compte personnel de Formation, sans oublier l'Aide à la Mobilité et l'ADEMA pour les métiers agricoles.

Des accompagnements détaillés sont offerts par Pôle Emploi pour booster la chance de tout demandeur d'emploi, en insistant sur des points importants dans toutes demandes chez les employeurs. Ainsi, il assiste les demandeurs à mieux réussir leurs lettres de motivation avec des conseils avisés et pratiques dont de se connaître, se poser des questions, prendre son temps, personnaliser et adapter son discours, hiérarchiser et surtout soigner ses lettres.

Agissant en tant que véritable conseiller en recherche d'emploi, Pôle Emploi met en place des accompagnements afin d'apprendre et former les demandeurs avec une stratégie de recherche d'emploi. Pour résumer, ils vous enseignent à améliorer vos techniques de recherche, vous aider à exploiter vos points forts, améliorer vos points faibles tout en mettant en relation vos compétences aux emplois sur le marché. De même pour la psychologie de recrutement, les méthodes et outils pour optimiser les recherches, des simulations aux entretiens d'embauche, et surtout de pouvoir élaborer des plans d'action. Pour cela, des séances d'accompagnement de 4 jours sont offertes aux demandeurs d'emploi afin de mieux les former. Ainsi, les prestataires de Pôle Emploi vous guident pour mettre en valeur vos arguments et identifier vos atouts, de mieux comprendre le recrutement et le marché du travail via des enquêtes et séances d'informations au sein des entreprises, afin d'obtenir les informations relatives à vos cas, ainsi que toutes les stratégies efficaces pour trouver un emploi rapide.

Chaque demandeur d'emploi peut suivre plusieurs démarches pour accélérer la recherche d'emploi. Pôle Emploi oblige tout demandeur à participer à son PPAE avec son conseiller. Un programme visant à accompagner les demandeurs jusqu'à leurs retours dans la vie active. Ainsi, plusieurs critères sont à respecter, régissant ces accompagnements, en fonction des offres d'emploi existant. Ainsi, le PPAE comprend le niveau de salaire recherché, la zone géographique tout en tenant compte des qualifications, formations, connaissances et compétences dans ses expériences professionnelles. De même pour la situation familiale et personnelle, et surtout la situation du marché local. Le PPAE doit être réactualisé au moins tous les 3 mois en prenant en compte des offres raisonnables d'emploi et le PPAE, ce qui oblige les demandeurs à réduire les critères suivant le temps.

Après avoir inscrit sa situation sur Pôle Emploi, chaque demandeur doit passer un entretien pour définir son PPAE. Un document est mis à leur disposition pour mieux préparer cet entretien, avec diplômes, certificats de travail et CV. Les entretiens sont obligatoires, sauf en cas de force majeure justifiée. Après chaque entretien, le conseiller vous guide à travers les offres disponibles pour postuler à un emploi adéquat pour un retour à l'emploi rapide.

Il est à noter qu'après vos avoir inscrit sur Pôle Emploi, suivi du respect des dispositifs, chaque demandeur a droit à une allocation d'aide au retour à l'emploi. Toutefois, l'obtention de cette allocation respecte des conditions strictes dont 610 heures de travail et 122 jours d'affiliation chez Pôle Emploi au cours des 36 mois avant la fin du contrat de travail pour les plus de 50 ans et 28 mois pour les moins de 50 ans. Ainsi, pour en bénéficier, il faut accomplir une formation d'accompagnement du PPAE ou s'inscrire en tant que demandeur d'emploi. D'autre part, une recherche permanente et effective d'emploi, en dessous de l'âge de la retraite sauf pour quelques exceptions. De même, le demandeur doit être apte à demander un emploi, du moins physiquement, démissionnaire légitime ou chômage volontaire. Pour bénéficier de l'allocation, on ne doit pas être titulaire d'une pension vieillesse, ni de bénéficiaire de raccordement en matière de complément de ressource.

Les contrats de travail chez Pôle Emploi

Les employeurs peuvent choisir plusieurs contrats de travail pour pouvoir embauché en respectant les essentiels. De ce fait, ils auront le choix de choisir un contrat répondant à ses besoins tout en restant dans la légalité. Il est à noter qu'avant d'embaucher un salarié, ce dernier doit signer un contrat avec les mentions obligatoires prévues par les textes, dont le CDI reste la seule exception, car peut se faire oralement, d'où une reconduction tacite. Toutefois, un accord avec le salarié doit être fait au préalable et certains éléments doivent être portés à l'écrit dont tout ce qui est relatif à l'emploi comme les salaires, date de début, fonction et lieu. L'idéal c'est de se référer aux conventions collectives pour ne pas se perdre à travers les machines administratives. À préciser que dans tout contrat, tous les droits aux aides et exonérations doivent y être mentionnés, et les employeurs peuvent solliciter les aides de Pôle Emploi pour toute aide à l'embauche. Afin de ne rien oublier, l'employeur peut demander l'assistance de son avocat ou de son comptable dans la rédaction d'un contrat, tout en y mentionnant les souplesses, avantages et intérêt pour tout type de contrat. Ces contrats varient en fonction des besoins des employeurs, et plusieurs modèles sont disponibles chez Pôle Emploi.

Un contrat à durée déterminé à temps plein doit comporter les coordonnées et numéros URSSAF de l'employeur, mais aussi les coordonnées du salarié. Le poste occupé et le lieu de travail, la date début du contrat, durée de travail hebdomadaire et la rémunération, les modalités d'attribution et de détermination des congés payés, la convention collective, détails sur la période d'essai et conditions de renouvellement. De même pour le préavis en cas de fin de contrat, coordonnée de la Sécurité sociale de l'employeur, ainsi que celle de la caisse complémentaire. Dans la convention collective, certains critères y sont mentionnés comme la nature de l'emploi ou la qualification professionnelle du salarié.

Pour le contrat à durée indéterminé à temps partiel, les mentions obligatoires sont la qualification du salarié, la rémunération, la répartition et la durée du travail mensuelle ou hebdomadaire avec des précisions. Doivent y être inscrits les conditions de modifications en matière de durée de travail, les nombres d'heures complémentaires en respectant la loi dont de ne pas dépasser les durées légales et conventionnelles. Comme dans les autres contrats, il y aura les coordonnées de l'employeur et du salarié, le poste occupé, la convention collective applicable, les détails de la période d'essai, toutes les informations indispensables concernant la Sécurité sociale, ainsi que la retraite complémentaire.

Pour le contrat à durée déterminée ou CDD, en plus des mentions obligatoires, certaines précisions doivent être apportées dont les motifs du CDD comme remplacement d'un absent, congés, maternité, maladie. Remplacement d'un salarié qui ne peut pas prendre le poste dans l'immédiat, remplacement d'un poste supprimé ou d'un salarié ayant quitté l'entreprise, travail temporaire pour certaines branches d'activités ou travail avec aide financière étatique. Pour le remplacement, le nom du salarié remplacé doit figurer dans le contrat. Sans oublier la fin du CDD avec les mentions de renouvellement s'il y en a, et surtout les informations du salarié comprenant le délai et les formes. Ne doit pas être négligé la durée minimum du CDD s'il n'est pas précis, l'emploi occupé et le poste du travail, la convention collective, la période d'essai, la rémunération et primes s'il y en a, coordonnée de la caisse complémentaire ou de la prévoyance le cas échéant.

Pour le CDD à temps partiel, certains détails doivent y être scrupuleusement affichés afin de faire comprendre au salarié sa situation. En plus des mentions obligatoires, on doit y trouver le motif du CDD à temps partiel, la durée de travail hebdomadaire, ainsi que la convention collective. Même sans précision, toutes mentions faisant comprendre au salarié qu'il est en CDD partiel doivent y être mentionnées avec les détails exigés par la loi.

En ce qui concerne les contrats par alternance, il s'agit d'un contrat de travail permettant aux jeunes d'entrer dans le monde professionnel. Pour cela, l'employeur doit respecter plusieurs critères. Il est à noter qu'un contrat d'alternance a pour objectif de développer les compétences des jeunes via l'apprentissage d'un métier par alternance, de faciliter leur embauche, et surtout d'accompagner l'insertion professionnelle et sociale des jeunes en difficultés. Pour cela, l'employeur doit respecter à la fois le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Les différents types de licenciement

En matière de licenciement, des litiges sont souvent constatés entre l'employeur et le salarié. Pour régler ce problème, Pôle Emploi a mis en œuvre des dispositifs visant à expliquer à tous les plusieurs motifs de licenciement. Il est à noter que ces motifs sont à titre indicatif dont dépend principalement de l'appréciation des employeurs, mais aussi des salariés. Afin de protéger les droits et obligations des parties, seul le tribunal est compétent pour trancher. Toutefois, les indications de Pôle Emploi permettent à chaque partie de faciliter les démarches à suivre. Puisqu'aucun employé n’est licencié sans raison valable, l'employeur doit prouver des causes sérieuses et réelles d'un licenciement, que ce soit pour motif économique ou personnel, avant de rompre le contrat de travail. Ainsi, les motifs de licenciement doivent reposer sur des faits précis et exacts, matériellement vérifiables et objectifs. De même, ces faits doivent présenter un degré de gravité, d'où un licenciement inévitable.

Le plus courant est le licenciement à motif non disciplinaire ou pour motif personnel. Il intervient en dehors d'une faute, mais en relation avec la profession. Un salarié peut être licencié en cas de non atteinte des objectifs ou insuffisance de résultat, insuffisance professionnelle résultant une incompétence ou une inaptitude, en cas de comportement qui entraine la perte de confiance résultant d'une action dommageable pour l'entreprise et surtout l'absentéisme répétitif et sans motif valable perturbant la bonne marche de l'entreprise. Il est à noter que le salarié licencié avec ce motif a droit à l'indemnité de congé payé, au préavis et à l'indemnité de licenciement.

Pour le licenciement à motif disciplinaire, il concerne les fautes graves de l'employé, ainsi qu'aux manquements graves de ses obligations envers l'entreprise. Ces fautes graves sont à la fois consécutive, mais aussi perturbent l'exécution du contrat de travail. Les fautes graves peuvent s'agir de harcèlement moral et/ou sexuel, violences et injures, refus d'obéissance, non-respect de consignes, actes d'indisciplines et de violence, absences injustifiées et manque de loyauté. En matière de fautes lourdes, elles peuvent s'agir d'une concurrence déloyale, détournements de fonds ou vol. Ainsi, l'employé nuit gravement à l'entreprise et à son employeur ! De ce fait, aucune indemnité ne lui sera allouée.

Le licenciement pour motif économique est tout à fait étranger au salarié. Le licenciement doit remplir trois conditions pour être valide dont des difficultés économiques graves comme la baisse d'activité durable, redressement judiciaire, résultats déficitaires ou cessations de paiements. Ensuite, ces situations doivent agir directement sur la suppression de l'emploi du salarié, avec ou pas de possibilité de modification de poste ou de transformation d'emploi. Avant le licenciement, l'employeur doit faire tout son possible pour reclasser le salarié à d'autre poste en remplacement de celui supprimé ou modifié.

Il est à noter que des licenciements sont interdits par la loi, que Pôle Emploi informe les employeurs à ne pas s'y mettre pour éviter toutes sanctions. Ne doivent pas être motif de licenciement la vie privée des salariés comme l'âge, religion, activités syndicales, situation familiale, mœurs et sexe. Sont aussi interdit de licencier un employé qui s'exprime ou critique les conditions de travail dans la société, l'abandon de poste en cas de danger ou circonstances graves qui peuvent atteindre sa vie ou sa santé. On ne peut pas non plus licencier un employé qui refuse un travail à temps partiel alors qu'il est un salarié à temps plein. De même pour les salariés qui refusent le harcèlement sexuel ou le harcèlement moral.

Les métiers chez Pôle Emploi

Pôle Emploi possède des dizaines de milliers de postes à pourvoir dans des centaines de métiers. Ces métiers sont disponibles dans le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois ou ROME, et ce rapprochés afin de faciliter les demandes via les offres. Pour la recherche chez Pôle Emploi, elle est facilitée, car le demandeur peut faire une recherche directement en tapant le métier qu'il veut trouver, ou de faire des recherches selon ses compétences. Pour ceux qui veulent élargir la recherche d'emploi, les métiers aussi sont classés selon le domaine professionnel dont l'agriculture, pêche, espaces naturels et espaces verts, soins des animaux, arts et façonnages d'ouvrages d'art, immobilier, assurances et banques, grande distribution, vente et commerce, multimédia, média et communication, travaux publics, bâtiment et construction, animation, loisirs et tourisme, hôtellerie et restauration, industrie, installation et maintenance, santé, service à la personne et à la collectivité, spectacle, support à l'entreprise, transport et logistique. D'autre part, la recherche aussi peut être orientée vers un thème pour avoir plus de précision.

Les formations Pôle Emploi

Pôle Emploi met à disposition des demandeurs d'emploi des formations afin qu'ils puissent réactiver et mettre à jours leurs compétences professionnelles, dans le but de se réinsérer facilement dans le monde du travail. Ces formations sont prises en charge par Pôle Emploi, voire rémunérées dans certains cas, ce qui fait qu'avant de se souscrire, il faut remplir les conditions tout en sachant choisir la formation adéquate à ses aspirations professionnelles. Pour cela, la connaissance du métier qu'on veut exercer est obligatoire avant de prendre une formation. Que ce soit dans le cadre de AIF ou DIF, Pôle Emploi met à votre disposition plusieurs formations avec des organismes agréés. Ainsi, vous devez être capable de définir vos besoins pour être en adéquation avec l'emploi ou le métier que vous recherchez, de pouvoir faire des recherches de formation correspondant à vos aspirations en consultant celles existantes avec les informations liées aux organismes formateurs, et enfin de préparer votre candidature.

Le Pôle Emploi est en étroite collaboration avec les organismes de formation pour une prise en charge des demandeurs d'emploi. Toutefois, il faut un conseiller Pôle Emploi avant de commencer une demande de formation financée afin de mieux s'orienter. Pour cela, le conseil peut vous guider à travers plusieurs propositions comme une action de formation. Pôle Emploi met à disposition de tous des formations dans chaque région de France. Ainsi, tout demandeur d'emploi qui a reçu l'aval d'un conseiller Pôle Emploi peut être formé à l'Association Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes ou AFPA, les formations des GRETA, le CNED ou Centre National d'Enseignement à Distance, les CFA ou Centre de Formation d'Apprentis, les CCI ou Chambre des commerces et des industries dans toutes les régions, les Chambres des Métiers et de l'Artisanat, les Chambres de l'Agriculture. De même, les sites Pôle Emploi dédiés aux régions fournissent aussi des formations pour les demandeurs d'emploi, mais aussi Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés, ou OPCA et le Centre Inffo pour les formations permanentes.

Les offres d'emploi chez Pôle Emploi

Avec ses demi-millions d'offres d'emploi sur son site, Pôle Emploi a créé un véritable moteur de recherche pour faciliter la recherche d'emploi dans tous les secteurs d'activités existantes en France. Ces offres sont actualités quotidiennement et ne cessent d'affluer, faisant du site le premier en matière d'offre d'emploi dans toute la France. Pour cela, plusieurs possibilités de recherche sont offertes aux chercheurs d'emploi en faisant une recherche simple sur le moteur, de faire des recherches plus avancées en intégrant plusieurs critères, mais aussi de faire une recherche par numéro ou par code ROME. Ainsi, toute recherche priorise votre critère, mais des résultats proches aussi peuvent consultables, mais de plus faibles pertinences. Il est à noter qu'en plus des offres d'emploi, Pôle Emploi met à la disposition des jeunes des offres de stage entrant dans le cadre de la bourse nationale pour CIDJ, mais aussi une banque de stage pour les étudiants dans des entreprises.

Pôle Emploi par région

Pôle Emploi est présent dans les 26 régions de France, que certaines en possèdent plusieurs agences comparées aux autres en adéquation avec le nombre d'habitants. Plusieurs évènements relatifs à l'emploi se déroulent continuellement, que ce soit chez les agences Pôle Emploi ou dans les établissements partenaires. Ainsi, plusieurs rubriques peuvent être consultés concernant les actualités régionales chez Pôle Emploi concernant le déménagement et les formations, les forums et job dating, des portes ouvertes et rencontres thématiques, des salons et des réunions d'information, conférence-débat, table ronde et visite d'entreprise, en plus des activités habituelles de Pôle Emploi.

A lire aussi sur Pole emploi

  1. 16 Janv. 2016Les démarches, aides et conseils pour vous aider à trouver un emploi1088 vues

pole-emploi.ovh, Pole emploi, découvrez nos derniers articles liés à l'emploi.

  1. 08 Fév. 2016Inscription Pole Emploi2409 vues
  2. 08 Fév. 2016La radiation par le Pole Emploi4117 vues
  3. 08 Fév. 2016Le job étudiant1039 vues
  4. 27 Janv. 2016Le contrat saisonnier892 vues
  5. 26 Janv. 2016Le CDI1184 vues
  6. 26 Janv. 2016Rédiger une lettre de motivation1196 vues
  7. 22 Janv. 2016Actualisation Pole Emploi3338 vues
  8. 19 Janv. 2016Actualisation Pole Emploi3142 vues
  9. 18 Janv. 2016CV ou curriculum vitae1036 vues
  10. 18 Janv. 2016LE CDD1099 vues